Jeunes et moins jeunes, nos sélectionnés de Bretagne et de France ont vécu un bel été !

Le football gaélique ne s’arrête jamais vraiment pour les sangliers, même l’été. Une fois les championnats de France terminés, certains ont en effet prolongé le plaisir avec leurs sélections respectives ! De nombreux marcassins ont mis le cap vers l’Irlande pour un tournoi qui restera dans l’Histoire, tandis que des bestiaux un peu plus âgés se sont battus avec hargne à Lorient à l’occasion des championnats d’Europe.

Fin juin – début juillet 2018

En ce début d’été, treize jeunes du club disputaient le tournoi international Féile Peile na nÓg, en Irlande. Et ce, dans trois comtés à l’Ouest de Dublin. Ce tournoi international réunissait 5000 garçons et filles venus des quatre coins d’Irlande…mais aussi des États-Unis, d’Écosse, d’Angleterre et de Bretagne.

Nos marcassins portaient en effet le maillot noir et blanc de l’équipe de Bretagne, avec d’autres jeunes venus de Brest, Lorient, Vannes et Fougères. Ce fût une superbe aventure pour tous ces enfants, partis plusieurs jours en Irlande pour jouer sur différents terrains, mais aussi découvrir un autre pays et sa culture. Ils ont été reçus par le club de Longwood, qui leur a réservé un accueil chaleureux, et ont pris le temps de visiter les environs de Dublin (châteaux, stade mythique de Croke Park…).

Sur le terrain, les Bretons jouaient en division 11. Ils se sont qualifiés pour le Shield (second niveau) à l’issue des matchs de poule. Une victoire en quarts de finale face à Boardsmills, une autre en demi finale face à Asketon (1-8 / 0-0) et c’était l’heure de la grande finale !

Le dimanche 1er juillet 2018 restera à jamais dans l’Histoire comme la première fois où une équipe venue de notre pays (clubs et sélections confondus) remporte un tournoi officiel en terre irlandaise ! Les jeunes bretons ont en effet réalisé l’exploit de remporter le Shield face à Manolwey (4-7 / 0-1) ! Après trois participations infructueuses, le football gaélique breton commence à émerger au-delà des frontières. Les Irlandais se sont dits impressionnés de voir des étrangers à ce niveau.

Un grand bravo aux jeunes de l’équipe de Bretagne ! Et mention spéciale à nos marcassins !

Les treize champions Liffréens sont : Tharek Coubrun, Noah Thibault, Enzo Lottin, Thomas Maret, Albin Leloutre, Benjamin Garnier, Ewenn Delaunay, Hugo Deresnnes, Jawen Esnault, Joulio Lucas, Killian Hervieu, Matéo Simon et Meriadec Prugne (du club de Fougères, mais affilié à Liffré).

Encadrés, entre autres, par Olivier Kowarski, coach de notre équipe première, ils s’étaient préparés tout au long de l’année en se testant sur les tournois du championnat de Bretagne : “Ce tournoi fut une fantastique expérience tant du point de vue sportif que du point de vue humain. Les jeunes ont vécu une expérience humaine assez exceptionnelle, étant hébergés dans des familles aux petits soins et immergés au cœur de la culture gaélique. Le Féile Peile na nÓg est une compétition très importante en Irlande : c’est l’équivalent du All-Ireland des clubs pour les jeunes. Le fait de remporter le tournoi du Shield est donc un exploit et une immense joie pour les joueurs et les coachs. Les joueurs qui n’avaient quasiment jamais joué ensemble sont montés en puissance tout au long du tournoi. Ils ont pris confiance en eux et ont rapidement développé des automatismes de jeu très intéressants. C’est très prometteur pour l’avenir et j’espère du fond du cœur que tous ces jeunes continueront à jouer au football gaélique sous les couleurs de Liffré”.

Gaëtan Danet, responsable jeunesse et président du club de Liffré, se réjouit aussi de ce succès : “Cette expérience interclubs a été formidable tant au nouveau sportif qu’organisationnel. Derrière l’énorme travail de Gregory Derrien, qui a coordonné ce projet avec brio, chaque responsable jeunesse des clubs concernés a apporté sa pierre à l’édifice”. Il ajoute que “c’est encourageant pour les prochaines saisons. Au club de Liffré, cela servira de base pour que nous puissions intégrer dans cette équipe, des jeunes issus des collèges du territoire de Liffré/Cormier”.

11 et 12 août 2018

La Ligue Bretonne organisait cette année l’Euro Gaelic 2018 à Lorient, à l’occasion du Festival Interceltique. Cette compétition, née l’an passé à Düsseldorf, a grandit encore un peu plus, et de nombreux Liffréens y ont participé. La compétition masculine réunissait l’Allemagne, la Galice, la France, la Bretagne (tenant du titre) et la toute nouvelle équipe de Gascogne.

Si quatre Liffréens avaient été titrés avec la Bretagne l’an dernier, seul le défenseur Jean Thoumelin était de nouveau de la partie cette année. Côté français, on retrouvait un peu plus du monde avec le capitaine Vincent Durrmann, le buteur Antoine Botrel, le défenseur (et néo-Vannetais) Yoann Kersuzan ainsi que le sélectionneur Olivier Kowarski. On notera également la présence d’anciens Liffréens en les personnes du Nantais Pol-Ewen Rault (équipe de France) et du Toulousain Thomas Silva (équipe de Gascogne).

Tout en haut à gauche : notre défenseur Jean Thoumelin

Ce tournoi fut une belle réussite avec des matchs de très bonne facture, un public au rendez-vous et une ambiance toujours excellente (le Festival Interceltique n’étant pas étranger à cela). Sur le terrain, la France (4 victoires, 1 défaite) et la Galice (4 victoires, 1 nul) se sont qualifiés pour la finale à l’issue de la phase de poules. La Bretagne (2 victoires, 1 nul, 1 défaite), qui a affiché un très bon niveau de jeu et posé des problèmes aux grosses équipes que sont la France et la Galice, termine sur le podium.

En finale, les Français ont pris leur revanche sur les Galiciens qui avaient remporté la confrontation lors de la phase de poules. Au terme d’un match de très haut niveau, et encore indécis à 5 minutes du coup de sifflet final, la France l’a emporté par 15 à 10 !

De gauche à droite. Rang du haut. En premier, l’ancien Liffréen Pol-Ewen Rault ; en cinquième, le futur-ex Liffréen Yoann Kersuzan ; en septième, le capitaine Vincent Durrmann ; en dernier, le sélectionneur Olivier Kowarski.
Rang du bas. En quatrième, le buteur Antoine Botrel.

Un grand bravo à Vincent, Antoine, Yoann, Olivier à tous les Français en général pour ce titre de champion d’Europe !

  • Bravo également à la Galice pour sa belle place de finaliste et à la Bretagne (NDLR: faut bien que je me félicite aussi !) pour son très beau tournoi.
  • Dans le tournoi féminin, la finale opposait également la France à la Galice. Ce sont ici les Galiciennes qui l’ont emporté aux prolongations, au terme d’un match lui aussi de très grande qualité.
  • Merci à la Ligue Bretonne et au club de Lorient pour l’excellente organisation de ce tournoi !

De gauche à droite. Olivier Kowarki (coach de la France), Jean Thoumelin (Bretagne et déjà couvert pour assister à la finale), Antoine Botrel et Vincent Durrmann (France), Yoann Kersuzan (France et néo-Vannetais) et Pol-Ewen Rault (France et Nantais depuis un an)

Et maintenant ?

Concernant les jeunes, le club a décidé de revenir aux fondamentaux en se focalisant sur les initiations dans les écoles pour remettre un coup de projecteur sur notre sport. L’objectif est aussi de créer une émulsion avec les collèges du territoire de Liffré/Cormier, avec pour objectif de sélectionner des joueurs pour la prochaine édition du Féile Peile na nÓg ou encore de lancer un projet de voyage sur un tournoi européen. Pour cela, un projet de formation destinée aux professeurs de collège est en cours de préparation.

Côté senior, les sélections de France et de Bretagne ont l’intention de participer aux World Games 2019 à Dublin l’été prochain ! Plusieurs sangliers y avaient déjà participé en 2016 et le club souhaite en envoyer de nombreux cette fois-ci encore. Aucune place n’est gagnée à l’avance en sélection. Ainsi, tout joueur français ou breton peut espérer de porter le maillot de sa sélection. Des stages ont ont programmés en décembre (1er et 2) et en mars (23 et 24) pour que chacun puisse tenter sa chance. Nous y reviendrons…

 

-> Suivez la page des équipes de Bretagne

-> Suivez la page des équipes de France

 

Désormais, on ferme la parenthèse, et place à Liffré ! ;)