Règles

LE TERRAIN ET LES EQUIPES

Le terrain est de forme rectangulaire. Il mesure entre 130 et 145 mètres de long et entre 80 et 90 de large. Les poteaux de but ont une forme de H avec la partie basse fermée par un filet. Le même terrain est utilisé pour le Hurling. La GAA, qui organise et régit les règles des sports gaéliques a pris cette décision afin de faciliter le double usage des terrains.

Des lignes sont dessinées au sol à une distance de 13m, 20m et 45m de la ligne du fond du terrain, de chaque côté.

En Irlande, les équipes sont composées de 15 joueurs. A ces 15 joueurs s’ajoutent 15 remplaçants mais seulement cinq d’entre eux peuvent pénétrer sur le terrain pendant un match. Le gardien de but porte un maillot de couleur différente de tous les autres joueurs.

En Europe continentale, une adaptation est faite sur terrains de type football  (dimensions officielles : 105m de long pour 68m de large) pour des matchs à 11 contre 11. Classiquement, les joueurs sont organisés en 5 lignes de 2 : défenseurs, milieux défensifs, milieux, milieux offensifs, attaquants.

Le ballon est de forme sphérique, similaire au ballon de football, mais plus lourd pour favoriser les tirs en l’air. L’enveloppe est constituée de bandes rectangulaires, ce qui lui donne des allures de ballon de volley-ball; il peut être joué au pied ou à la main.

Terrain_arbitres_joueurs11

L’ARBITRAGE

Au football gaélique, il y a jusqu’à 8 arbitres pour diriger une rencontre.

  • L’arbitre central, responsable du bon déroulement de la partie. Il juge les fautes de jeu, compte les points, et sanctionne quand cela est nécessaire. Les autres arbitres peuvent également l’aider dans ces tâches en lui signalant des fautes;
  • 4 arbitres de buts appelés umpires, qui sont une spécificité de l’arbitrage du football gaélique (2 derrière chaque but). Leur rôle principal est d’assister l’arbitre central dans la validation des points;
  • 2 juges de touches, des remises en jeu après que le ballon soit sorti du terrain;
  • Le quatrième arbitre, qui gère les remplacements et le chronométrage.

LE SCORE

Il existe deux manières de marquer des points en football gaélique : soit en envoyant le ballon dans les cages (3 points), soit en l’envoyant au-dessus de la barre, entre les poteaux à la manière d’un drop de rugby (1point).

Le score s’écrit pour chaque équipe en donnant le nombre de buts, puis le nombre de “1 point”. Sur l’exemple ci-dessous, l’équipe de Garristown perd 3 (0x3+3) à 9 (2×3+3) face à Liffré.

Score

DUREE DES MATCHS

Les matchs officiels de football gaélique durent généralement 2×30 minutes (à l’exception des finales de All-Ireland qui se jouent en 2x35minutes). En Europe, le temps officiel est conservé à 2×30 minutes, sauf lors des tournois, où il est adapté selon le format et le nombre d’équipes.

En cas d’égalité, selon le règlement de la compétition, le match peut soit se terminer sur un match nul, soit être prolongé (2×10 minutes), soit être rejoué.

LE JEUSolo

Le porteur du ballon n’a pas le droit de faire plus de quatre pas en portant le ballon. Pour continuer son action et progresser sur le terrain, le joueur doit effectuer un solo. Il peut alors repartir pour quatre pas. Il existe deux types de solo : le dribble (type basket ou handball), et le toe-tap qui consiste à lâcher le ballon sur son pied puis le reprendre dans ses mains. Il est interdit de faire 2 dribbles consécutifs, contrairement au solo au pied, qu’il est autorisé d’enchaîner à volonté.

Le joueur n’a pas le droit de ramasser le ballon avec ses mains. Lorsque la balle est à terre, il faut la soulever avec  le pied pour se l’amener dans les mains : ce geste technique très caractéristique du football gaélique est appelé  pick-up.

pick-up

La passe au pied donne de la verticalité au jeu, permettant d’atteindre des coéquipiers plus éloignés.

La passe à la main se fait en boxant le ballon avec le plat du poing ou la paume. Il faut propulser le ballon de telle façon qu’au moment de la frappe les deux mains soient en contact avec celui-ci.

handpass
Les contacts physiques sont très réglementés. Les contacts épaule contre épaule sont autorisés, les plaquages comme ceux que l’on retrouve au rugby et les tacles du football sont formellement interdits.

En cas de faute, le joueur relance le jeu en tapant le ballon au pied depuis l’endroit où a eu lieu la faute.