Histoire

Le sport le plus populaire d’Irlande

 

Le football gaélique est le sport le plus pratiqué en Irlande. Il y est très médiatisé et populaire tant chez les hommes que chez les femmes, ou encore les plus petits qui le pratiquent dès leur plus jeune âge. C’est un jeu de ballon en plein air, mélangeant jeu au pied et à la main. Les contacts se limitent à l’épaule, ainsi tacles et plaquages sont proscrits.

Le football gaélique c’est une bataille de chiffonniers pour certains, ou un sport étrange où s’entremêlent les règles du football, du rugby, du volley et du basket pour d’autres.

C’est surtout un subtil mélange de jeu au pied et à la main. Non, le football gaélique n’est pas une invention marketing, mais un sport historique pratiqué depuis plus de 700 ans. Oui, c’est un sport très physique mais moins musclé que le rugby. Et non ce n’est pas compliqué à jouer, encore moins à comprendre. Il faut simplement prendre quelques minutes pour s’y intéresser.

Les racines du football gaélique

 

Picture1Le Football Gaélique est un sport originaire d’Irlande, qui possède les mêmes racines que le football et le rugby. Pendant des siècles, différents jeux de balle ont été pratiqués dans plusieurs villages sans règles précises. Au XIXème siècle, les universités organisent des rencontres sportives, et les règles du jeu sont souvent décidées avant le coup d’envoi. Jeu au pied, jeu à la main, mélange des deux… Les frontières sont encore inexistantes entre ces différentes activités.

Diverses formes de football apparaissent sous le vocable de Caid. On décrit deux formes de Caid : la première, le “field game”, dans lequel l’objectif était de faire passer le ballon entre deux troncs d’arbres servant de poteaux ; la seconde, l’épique “cross-country game” qui se jouait tout un dimanche après la messe et dans lequel l’objectif était d’emmener le ballon au-delà des limites de la paroisse. On pouvait attraper l’adversaire, le faire tomber au sol ou porter le ballon. On reconnaît là des aspects du footballl pour le “field game” et du rugby pour “cross-country game”.

Pour rejeter l’influence des Anglais, qui viennent de fonder la Football Association et le Rugby Football Union, l’Irlande fonde en 1884 la Gaelic Athletic Assiociation (GAA), visant entre autres à développer et promouvoir les sports d’origine irlandaise. Les règles du Hurling et du Football Gaélique sont codifiées en 1887 par la GAA avec la volonté de garder les traditions et de rejeter l’influence du football anglais.

La GAA met alors en place des compétitions sur l’ensemble de l’île, au-delà des frontières politiques séparant la République d’Irlande de l’Irlande du Nord. La finale du championnat regroupant tous les comtés devient rapidement un événement national : le All-Ireland. Elle se joue devant 80.000 personnes dans le stade mythique de Croke Park à Dublin.

La GAA

 

La GAA (Gaelic Athletic Association – en gaélique irlandais Cumann Lúthchleas Gael), fondée en 1884, avait pour but de restaurer les Tailteann Games, une sorte de jeux olympiques disputés dans l’Irlande antique.

gaa

Cette association irlandaise se porte garante des règles des sports gaéliques (camogie, hurling, etc.) dont le football gaélique. Elle organise les championnats, dont le prestigieux All Ireland Senior Championship. L’association est un véritable monument culturel en Irlande, où les sports gaéliques sont les plus populaires.

Croke park

 crokepark_862_200
Croke Park est le stade mythique de la GAA, où ont lieu chaque année les finales du All-Ireland de football gaélique, et ce depuis 1895. Originellement appelé Jones Road Sportground, le stade devient propriété de la GAA en 1913. L’association lui donne alors son nom actuel, en hommage à l’archevêque Thomas Croke, un des premiers présidents de la GAA. En plus d’accueillir annuellement les finales nationales de football gaélique et de hurling, c’est aussi dans ce stade que se tiennent certains congrès de la GAA.

En 2004, suite aux derniers travaux de rénovation, Croke Park devient, avec ses 82 300 places, la troisième plus grande enceinte sportive d’Europe. Alors que la GAA a longtemps réservé l’utilisation du terrain aux sports gaéliques, elle accepte après ces travaux d’accueillir des rencontres internationales de rugby et de football, notamment pendant les travaux de Lansdowne Road. Ainsi ont eu lieu à Croke Park des matchs du Tournoi des 6 Nations de 2007 à 2010, ou encore Irlande-France, en barrage pour la coupe du monde de football 2010. Depuis les années 70, le stade avait déjà accueilli des concerts, ou encore un match de boxe opposant Mohamed Ali à Al Blue Lewis en 1972. Croke Park est également tristement célèbre pour avoir été le théâtre du “Bloody Sunday” de 1920, où des soldats britanniques ont fait irruption pendant un match de football gaélique, tirant sur la foule et tuant treize spectateurs et un joueur (Michael Hogan, capitaine de Tipperary, qui a donné son nom à une tribune du stade).